Les actualités d'Aéro-focus

Aéro-focus au salon de l'ULM

 

 

-Trois appareils ont fait le déplacement à Blois à l'occasion du salon de l'ulm.

Sur place, camping et bonne franquette. 

 

 

 

 

-Avant d'entamer les allées du salon, il faut prendre des forces.

Avec ceux qui sont venus par la route, nous nous retrouvons à huit autour de la table. .

 

 

 

-On en prend plein des yeux et on rêve beaucoup en voyant tous ces beaux ULM. Mais un salon c'est fait pour rêver, non...? 

 
 

 

 

 

-Pour certain il y a des projets dans l'air, et cette année au club il y a du changement dans les appareils. Un nouvel autogire, un nouveau pendulaire, et bientôt un nouveau trois axes.

 

  -Après une nuit sous la tente, nous refaisons un tour du salon et en ce Dimanche matin tout est calme. Les visiteurs ne sont pas encore arrivés. Un très bon moment pour profiter encore une fois des nouveautés. En début d'après midi nous nous envolerons, pour le Thou et 1h 45 mn après nous serons arrivés à bon port.

_________________________________ 

 

Notre grande fête annuelle

 
 

Près de 200 personnes à table avec les traditionnels cochons de lait à la braise.​

 
 

L'ambiance était à la fête avec la Chanteuse Téüra qui a mis le feu à la sale à chaque refrain...

 
 

Les appareils du club ont tourné tout l'après-midi pour faire découvrir notre passion. La météo était idéale pour faire les baptêmes en ULM

 
 

 

 

Le soir venu, toute l'équipe Aéro-focus décompresse autour d'une grande tablée. Beaucoup de remerciements et de compliments pour l'organisation de cette journée nous sont revenus, et pour nous c'est le principal.  Le rangement et le nettoyage sera pour le lendemain.

 

 
 

 

_____________________________

 

  Aérofocus en balade

 

-Une petite balade de quatre jours avec au programme, Les Pyrénées, les Cévennes, le viaduc de Millau, les monts du Cantal etc...

Nous partons le Jeudi matin pour une première étape à Montendre où l'accueil est toujours aussi chaleureux. Sans compter que les madeleines maisons avec le café donnent envie de revenir.  Montendre

 

  Les conditions de vol sont excellentes pour que les deux multi-axes et les trois autogires arrivent à Libourne pour le repas de midi.

Une grande tablée est réservée au restaurant de l'aérodrome au nom évocateur. "les terrasses d'Eole".   

Libourne

 

  Une autre étape est prévue avant d'arriver sur Tarbes. A Bretagne d'Armagnac nous sommes attendus pour un premier ravitaillement essence.

Un vent soutenu commence à souffler. Les prémices de la tempête qui est annoncée sur la Cote Atlantique. Ca tombe bien, nous on s'en éloigne.

Bretagne d armagnac

 

  Comme prévu dans le planning, nous sommes à Tarbes le soir. Une première journée qui s'est passée à merveille avec de belles rencontres.

Les machines tournent bien et les équipages ont la banane. L'aérodrome collé contre la ville dispose d'une belle vue sur les Pyrénées.

    Tarbes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tarbes2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  La deuxième journée s'annonce mal. Nous devons changer nos plans car le plafond est trop bas. Impossible de rejoindre notre première étape de St Godens.

Nous élargissons plus au nord pour passer en dessous de Toulouse où le ciel est dégagé et on file vers Montpellier. 

Les paysages sont superbes et le relief se ride de plus en plus. Nous montons à 5800 pieds pour passer au-dessus de la Montagne Noire.      Bédarieux est en vue et une étape fait du bien. Dommage, personne sur la piste pour nous accueillir, mais c'est normal nous n'avions pas prévu de passer par là au départ.

Beaucoup de vent mais sans grosse difficulté pour les atterrissages. Par chance il est dans l'axe des pistes.

Bedarieux

      

  Bedarieux2

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

En fin de journée nous nous posons à Candillargues où de la famille nous attend. Après une super soirée où tout le monde décompresse, le marchand de sable n'a pas eu besoin d'en jeter des pelletés pour que nos équipages tombent dans les bras de Morphée. 

  Le Samedi matin au réveil, tempête de ciel bleu. Au programme le survol des Cévennes, les gorges du Tarn, le viaduc de Millau, etc.... 

  Cette journée-là, on va en prendre plein les yeux. On voit sur cette photo le cirque de Navacelle. Dessous, pas la peine de vous dire que c'est le viaduc de Millau, vous l'aurez reconnu.

Navacelle

      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pont de millau                                                                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le pic-nic se fera à Langogne, un petit aérodrome bien sympa où tout est mis à disposition. Même la voiture et les bidons pour aller chercher de l'essence. Pour le café, tu te sers, et tu laisses les 50 centimes à côté de la machine. C'est peut-être ça un monde parfait...

Langogne

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

Langogne2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Une petite étape sur l'aérodrome de Saint Flour où nous ferons notre dernier ravitaillement en carburant. Les autonomies de nos appareils nous permettrons de rallier le Thou.

St flour 

 

  Mais avant ça, nous avons encore de belles choses à voir. Le célèbre viaduc de Garabit qui date de 1854, et fait une longueur de 565m (merci wikipédia)

  Egalement les ruines du château de Ventadour, mais qui sont quand même de belles ruines.

Viaduc de garabit

Chateau de ventadour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  La journée se termine par l'arrivée à Egleton, et son aérodrome que nous connaissons bien maintenant pour nous y être posé l'année dernière lors de notre périple le long de la vallée de la Dordogne. C'est que les gars du Thou, ils ont pris l'habitude de voyager, avec leurs ULM...!

Egleton

Egleton2

 

  Comme toutes les bonnes choses ont une fin, le lendemain nous mettons le cap vers La Rochelle et avec le vent favorable qui nous accompagne, la vitesse de croisière ne descendra pas beaucoup en dessous des 140 km/h. Petite étape tout de même à Bataillou histoire de se dégourdir un peu les jambes et à notre arrivée au Thou les copains sont là pour nous attendre. Bien sympa de leur part....

 Nous sommes à peine posés que déjà les projets d'autres destinations nous viennent à l'esprit. La Bretagne, ou pourquoi pas l'Est de la France.... Tout ça est à suivre dans les News d'Aéro-focus

Trace

  _________________________________

Des visiteurs venus d'Allemagne

   -Là-bas aussi il y a des ULM, et quand ils font un grand voyage avec une étape au Thou, nous les acceuillons comme il se doit. 

Il n'y a pas de frontière pour partager une passion.

Passage 1

Les 9 appareils ont attérris sans encombre malgré un vent soutenu. Mais à priori, nous avons affaire à des pilotes aguérris.

Passage 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Passage 4

Passage 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Evidemment nous avions préparé le traditionnel apéro de bienvenue. Et oui, les gars, ici tout se passe autour d'un verre de Pineau ou de Cocgnac Schweppes.

 

Passage 5

 

Ravitaillement en carburant et transport vers l'hotel, tout était prévu. Une organisation Aéro-focus...!

 Passage 6

 

 Le lendemain c'était visite de La Rochelle. Le vieux port, les rues piétonnes et leurs arcades, le Marché, les monuments et surtout le guide  en Allemand s'il vous plait. Christian qui s'était chargé d'organiser cette étape avait tout prévu. Faut dire que son épouse est Allemande, ça ne pouvait pas mieux tomber...! 

Passage 7

Passage 8

 

  Mais leur périple n'est pas fini, et le lendemain matin tout ce petit monde s'est retrouvé au terrain pour préparer les appareils. Leur prochaine destination sera la presqu'île de Quibron.

Au  moment des au revoir il y avait un peu de tristesse mais aussi  beaucoup de promesses de revenir sur la piste ulm du Thou.

Passage 9

 

Contrairement à l'arrivée, le départ se fait sous un ciel bleu et une manche à air qui ne bouge pas beaucoup.

C'est de bonne augure pour leur vol...

Passage 10

 

Passage 11

 

 

 

Ce fut une belle rencontre dans la simplicité et la spontanéité et cette étape sur la plateforme d'Aérofocus sera certainement un très beau souvenir dans leur voyage.

  Passage 12

 

________________________________________

 

 

Gros travaux de printemps

  - Après le hangar des trois axes et autogires l'année dernière, cette fois-ci c'est le tour du hangar pendulaires de recevoir sa châpe de béton.

Mais avant, il faut tout vider, et creuser sur une dizaine de centimètres.

Heureusement, quand il y a des travaux chez Aéro-focus, les bonnes volontés ne manquent pas.

Beton 14

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                        Tien tien, on voit resurgir de vieilles machines qui n'ont pas vu le jour depuis un moment. ​

Beton 15

                                   

 

 

Beton 16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même si les gars du Thou sont pleins d'entrain, il faut quand même sortir 22m3 de terre. La pelle et la pioche ce ne sera que pour les bords et la minipelle faira le gros du boulot.

 

 

 

 

 

 

Beton 17

Beton 18

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les choses sérieuses commencent...! Arrivée de la première toupie de béton. Deux autres suivront pour finir de remplir les 10 centimètres que fera la châpe. 

Beton 19

Beton 20Beton 21

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

Faut pas croire que les gars n'ont pas mouillé leurs chemises...!  C'est pas l' tout, il faut lisser le béton si on veut que le résultat final soit digne d'un travail de pro.Beton 22

Il n'y a plus qu'à attendre que tout ça sèche et durcisse. Nous, pendant ce temps on reprend des forces...

Beton 23 

  

 

_________________________________

Un stand au supermarché INTERMARCHE d'Aigrefeuille

__________________________________________________________________

Cette année pour les fêtes de fin d'année, nous avons proposé nos baptêmes dans le hall de l'Intermarché d'Aigrefeuille.

Inter2  

Inter

L'idée a bien plu et beaucoup ont choisi de mettre le "bon cadeau" pour un vol en ULM, dans la hotte du Père Noël. ​

Inter3

Dès que les beaux jours vont revenir, il y aura de l'activité dans le ciel du Thou

__________________________________________________  

Aéro-focus fête ses 35 ans

 

-Eh oui, 35 ans déjà qu'une bande de passionnés d'ulm qui se retrouvaient au milieu d'un champ pour pratiquer leur sport favori a décidé de créer ce club. 

Comme toujours chez Aéro-focus, l'équipe est très motivée pour préparer cette journée qui rassemblera encore 200 personnes à table. Chacun sait ce qu'il y a à faire et comme une machine bien huilée, dans la journée du Samedi tout est pratiquement en place.

   

Les preparatifs 2

Les preparatifs 1

Les preparatifs 3

  Dimanche matin dès 5 heures, le feu est allumé pour faire des braises. C'est les cuistots qui auront la journée la plus longue et la lourde responsabilité de la cuisson des cochons, mais comme chaque année, ils ont assuré et tout le monde s'est régalé. 

Cuisson des cochons 2

Les tables

  Ca y est, les festivités sont lancées. Les amis, et les amis de nos amis arrivent. Avec un verre de Marquisette pour les accueillir le décor est planté. Au son de la cornemuse l'atmosphère se réchauffe et les langues se délies.

Aperitif

Entree

Les moules

   Après les entrées, les moules en papillote suivies par le cochon,.....   On ne repart pas avec la fin de chez Aéro-focus...!

Entre deux plats, pour la digestion, nous chantons au son de la cornemuse.  

A table 2 

   En ce jour de la fête des pères, un vibrant hommage est rendu au doyen de notre assemblée qui du haut de ses 96 printemps a connu bien des choses.

Notre écossais d'un jour et son épouse qui l'accompagne au tambour entame la Marseillaise pour ce monsieur qui a combattu pendant la guerre, et c'est debout que tout le monde reprend en cœur l’hymne national.  Un grand moment d'émotion avec quelques larmes à la clé.... 

A table 3

   

            Pour le dessert notre président avait dit, "faut marquer le coup", alors nous avons fait faire ce superbe gâteau qui symbolise bien cette journée d'anniversaire. j'en profite pour faire un peu de pub pour la boulangerie Aubineau de La Jarne, ils l'ont bien mérité.

Les flashs ont crépité, et chacun a voulu immortaliser ce fraisier d'un mètre vingt de long. Tout y était, les numéros de piste, la manche à air, et même l'immatriculation sur l'aile du pendulaire en nougatine. Un gâteau aussi beau que bon...!

Gateau2

 Et voilà, un anniversaire dignement fêté, avec une équipe qui n'a pas faillit à sa réputation. Guy, notre président et chef d'orchestre dans cette organisation n'a pas manqué de remercier les membres du club qui ont donné de leur temps et de leur énergie pour que cette journée soit parfaite. 

A l'année prochaine....

35 ans 2

***********************************

Ils ont découvert l'ULM

   -Ce Mercredi 6 Juin s'annonce pluvieux d'après la Météo.

C'est bien dommage car nous recevons des Membres de l'AVF, venus pour découvrir notre petit monde de ULM. 

Christian qui a œuvré pour cette journée est un peu déçu, mais malgré la pluie, les participants arrivent petit à petit. Pour leur souhaiter la bienvenue, on propose un café, et on verra ensuite ce que l'on fait. Chemin faisant, les questions des néophytes appelants des réponses, nous voilà partis à faire un exposé complet sur l'ulm. Enfin surtout Christian...

Tout y passe, les origines, la réglementation, les différentes classes d'ulm, la formation, les équipements, etc... Si bien que vers 11 heures, sans avoir vu passer la matinée, le temps qui s'est éclairci nous permet de passer du club-house aux hangars pour montrer à nos hôtes nos machines volantes.

A grand renfort de geste, chaque spécialiste dans son domaine explique comment son appareil fonctionne.... 

 Presentation ulm 1

        Presentation ulm 7

Presentation ulm 2

Presentation ulm 8

Presentation ulm 3

Presentation ulm 9

  Heureusement, la grenouille de Météo France s'était encore trompée et le soleil nous a permis de commencer quelques bapthêmes avant de prendre le petit pot de l'amitié qui a précédé le repas.

Presentation ulm 4

Presentation ulm 6

  Le soleil étant définitivement installé pour le reste de la journée, nous avons amené dans les airs nos visiteurs d'un jour. De la théorie nous sommes passés à ce que tout le monde attendait, la pratique. 

Nous avons beaucoup échangé et surtout partagé notre passion du vol, avec des gens remplis de curiosité et aux questions très pertinentes. C'est sûr, maintenant l'ulm n'a plus de secret pour eux.... ! 

***********************************

1er hangar bétonné

  Adieu moquette, bonjour béton. Pas moins de 24 m3 ont été coulés dans le hangar où tous les ans nous recevons 250 convives pour manger le cochon à la broche, à l'occasion de notre fête annuelle.

  Un chantier important mais comme à chaque fois, les membres du club ont répondu présent. Armé de pelles et de râteaux tout ce petit monde s'est retrouvé un matin pour faire le vide et enlever les moquettes qui recouvraient le sol.

Beton 1

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

   Dans la matinée la mini-pelle arrive en renfort pour enlever les 10 cm de remblai. Pour nos machines "ultra légères" 10 cm de béton, ça suffira largement.

   La pelle et la pioche c'est pour aller dans les coins, et le râteau pour fignoler. Le gros du boulot c'est Mireille qui s'en charge. Et oui, elle manie le godet comme personne.  Z'avez vu comme elle est "mimi" avec ses tennis à la couleur de son engin...?

Beton 2

  Mais faut pas croire que nous avons laissé faire tout le boulot à Mireille. Pendant ce temps à l'extérieur on en profite pour élargir l'aire de stationnement devant les hangars. Quand les Focusiens se mettent au boulot, ça rigole pas...!

Beton 4 

Beton 5

  Une fois terminé le terrassement, on prépare l'arrivée du béton en installant les bâches... Les toupies n'arriveront que dans une quinzaine de jours.  

Beton 3

  

  Voilà enfin le grand jour, mais c'est un jour très humide...! heureusement les appareils sont protégés et le béton séchera à l'abri, donc tout va bien.

Beton 8

C'est parti..!  On pourrait presque dire que ça va comme sur un tapis roulant...

Beton 7   

Beton 10

  Pendant qu'une toupie vide son contenu, une autre est en attente. Heureusement la main d'œuvre d'Aéro-focus est efficace.

Beton 11 

   Beton 12

  Et voilà, le chantier est fini. Mais les appareils vont devoir attendre encore un peu avant de reprendre leurs places....

Beton 13

La prochaine fois ce sera le hangar des pendulaires, c'est promis. Pas question de faire des jaloux...! 

 

 

 

 

Brunch à Saint Jean d'Angely

      -En ce Dimanche 20 Mai, les hangars d'Aéro-focus sont ouverts dès 8 h 30 et les appareils sont de sortie.

Les pendulaires le trois axes, les Autogires, et même les paramoteurs. Tout ce petit monde va faire un tour sur l'Aérodrome de Saint Jean d'Angely qui organise un  "Petit-déjeuné / Brunch". L'occasion de se retrouver pour papoter sur tout ce qui vole.   

St jean 98

 

  -Dommage, mais les courageux paramotoristes n'ont pas pu lutter face au vent contraire qui a forci dans la matinée.

Il ne manquait qu'eux pour la photo de famille ....(snif)

St jean 93

St jean 5 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  -Les pilotes avaient répondu présent, et pour recevoir tout ce petit monde les tables étaient garnies. Café, thé, lait, jus d'orange, miel, confitures, viennoiseries, oeufs durs, etc... Sans oublier le brunch qui sera dressé en fin de matinée. Personne ne repartira le ventre vide. Il paraît que pour être en sécurité, le pilote doit bien s'alimenter pour résister au stress que le vol peut lui procurer. Alors tous le monde a bien mangé...!

 Même Fanny la copilote autogire de 6 ans s'est bien régalée.  

 St jean 94

 

 

St jean 97

St jean 95

St jean 96

 

 

   -Il y avait de la diversité sur la piste et une très bonne entente dans les airs. La preuve que quand les pilotes d'ULM et d'avions se rencontrent, la cohabitation entre ces deux façon d'appréhender les airs se fait sans problèmes. 

 Merci à l'équipe de Saint Jean d'Angely pour cette idée....   

St jean 7

 

 

***********************************

 

Les travaux de printemps

 

C'est bien connu, au printemps les oiseaux gazouillent et les pinceaux sont de sortie. Sauf que là il faut plus qu'un coup de peinture...!

Le tourniquet qui a vu passer les fesses de tous les mômes des membres du club, après plus trente ans de bons et loyaux services, demande un sacré coup de jeune.

Au vu du chantier c'est un euphémisme...! 

 

Tourniquet 0            Tourniquet 2

 

Aux grands maux, les grands Moyens...

Tourniquet 3

 

Remontage et peinture anti-rouille avant la couleur... 

Tourniquet 5

 

Sans oublier les planches neuves ....

Tourniquet 6

 

Et voilà le résultat final. Les générations à venir vont pouvoir encore user leurs fonds de culottes....

Tourniquet 9 

 

 

***********************************

Date de dernière mise à jour : 30/10/2019