Aéro-focus ULM

Les actualités d'Aéro-focus

Notre fête annuelle de la St Jean Juin 2022

Comme chaque année, notre fête de la Saint Jean a réuni plus de 200 personnes. 

Vue aérienne

A cette occasion les baptêmes se sont succédés. Beaucoup de gens ont découvert le vol en ULM.

A 2 

A 3

Après un bon apéro, tout le monde est passé à table pour déguster notre traditionnel cochon à la broche.

A 4jpg

A 6

Une journée qui s'est bien passé avec une météo idéale. Quoi demander de mieux...

______________________________________

 

Avril 2022 / Renaissance d'un appareil

Après être resté une vingtaine d'années dans le fond du hangar, et grace à la persévérence de Manu, un membre du club,

nous avons assisté à la renaissance de cet ULM Weedhopper.

Weed manu1

Beaucoup d'heures de travail, en ponçage, peinture, échanges et recherches de pièces. Mais quand la motivation est là...

Weed1

Tout a été vérifié dans les moindres détails. La sécurité dans ce domaine est un maître mot. 

 
 

Petit à petit, le projet prend forme. Le remontage peut commencer.

Weed4

Le soir après le boulot et les week-ends représentent beaucoup de temps passé.

Comme dans tout projet de restauration, il y a des jours où ça avance, et des jours de galères. L'important c'est de s'y tenir.

Weed6

Le retour vers le terrain du Thou est une des grandes étapes. Attention convoi exceptionnel..!

Weed7

 

Le moteur a aussi subi sa révision, avant de retrouver sa place à l'avant du Châssis.

Weed8

L'entoilage a été verifié et refait pour certaines parties.

Weed10

Tout ce travail effectué, a pris des mois, mais la satisfaction de voir ce Weedhopper AX3 reprendre vie, efface toutes les difficultés rencontrées.

Cet appareil de collection, n'ayons pas peur des mots, a fait le bonnheur de bon nombre de pilotes dans les années 1980. Pour les puristes, l'ULM c'est ça.

Une chose est sûre, ils prenaient le temps de voler et d'admirer le paysage en ce temps là.

Weed9

Le Weedhopper

 

Septembre 2021: Aéro-focus au salon de l'ULM

 

-Trois appareils ont fait le déplacement à Blois à l'occasion du salon de l'ulm.

Sur place, camping et bonne franquette. 

 

 

 

 

-Avant d'entamer les allées du salon, il faut prendre des forces.

Avec ceux qui sont venus par la route, nous nous retrouvons à huit autour de la table. .

 

 

 

-On en prend plein des yeux et on rêve beaucoup en voyant tous ces beaux ULM. Mais un salon c'est fait pour rêver, non...? 

 
 

 

 

 

-Pour certain il y a des projets dans l'air, et cette année au club il y a du changement dans les appareils. Un nouvel autogire, un nouveau pendulaire, et bientôt un nouveau trois axes.

 

  -Après une nuit sous la tente, nous refaisons un tour du salon et en ce Dimanche matin tout est calme. Les visiteurs ne sont pas encore arrivés. Un très bon moment pour profiter encore une fois des nouveautés. En début d'après midi nous nous envolerons, pour le Thou et 1h 45 mn après nous serons arrivés à bon port.

_________________________________ 

 

Aérofocus en balade

 

 

 

-Une petite balade de quatre jours avec au programme, Les Pyrénées, les Cévennes, le viaduc de Millau, les monts du Cantal etc...

Nous partons le Jeudi matin pour une première étape à Montendre où l'accueil est toujours aussi chaleureux. Sans compter que les madeleines maisons avec le café donnent envie de revenir.  Montendre

  Les conditions de vol sont excellentes pour que les deux multi-axes et les trois autogires arrivent à Libourne pour le repas de midi.

Une grande tablée est réservée au restaurant de l'aérodrome au nom évocateur. "les terrasses d'Eole".   

Libourne

  Une autre étape est prévue avant d'arriver sur Tarbes. A Bretagne d'Armagnac nous sommes attendus pour un premier ravitaillement essence.

Un vent soutenu commence à souffler. Les prémices de la tempête qui est annoncée sur la Cote Atlantique. Ca tombe bien, nous on s'en éloigne.

Bretagne d armagnac

 

  Comme prévu dans le planning, nous sommes à Tarbes le soir. Une première journée qui s'est passée à merveille avec de belles rencontres.

Les machines tournent bien et les équipages ont la banane. L'aérodrome collé contre la ville dispose d'une belle vue sur les Pyrénées.

    Tarbes

Tarbes2

  La deuxième journée s'annonce mal. Nous devons changer nos plans car le plafond est trop bas. Impossible de rejoindre notre première étape de St Godens.

Nous élargissons plus au nord pour passer en dessous de Toulouse où le ciel est dégagé et on file vers Montpellier. 

Les paysages sont superbes et le relief se ride de plus en plus. Nous montons à 5800 pieds pour passer au-dessus de la Montagne Noire.      Bédarieux est en vue et une étape fait du bien. Dommage, personne sur la piste pour nous accueillir, mais c'est normal nous n'avions pas prévu de passer par là au départ.

Beaucoup de vent mais sans grosse difficulté pour les atterrissages. Par chance il est dans l'axe des pistes.

Bedarieux

      

  Bedarieux2

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

En fin de journée nous nous posons à Candillargues où de la famille nous attend. Après une super soirée où tout le monde décompresse, le marchand de sable n'a pas eu besoin d'en jeter des pelletés pour que nos équipages tombent dans les bras de Morphée. 

  Le Samedi matin au réveil, tempête de ciel bleu. Au programme le survol des Cévennes, les gorges du Tarn, le viaduc de Millau, etc.... 

  Cette journée-là, on va en prendre plein les yeux. On voit sur cette photo le cirque de Navacelle. Dessous, pas la peine de vous dire que c'est le viaduc de Millau, vous l'aurez reconnu.

Navacelle

      

 

Pont de millau                                                                  

  Le pic-nic se fera à Langogne, un petit aérodrome bien sympa où tout est mis à disposition. Même la voiture et les bidons pour aller chercher de l'essence. Pour le café, tu te sers, et tu laisses les 50 centimes à côté de la machine. C'est peut-être ça un monde parfait...

Langogne

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

Langogne2

 

 

  Une petite étape sur l'aérodrome de Saint Flour où nous ferons notre dernier ravitaillement en carburant. Les autonomies de nos appareils nous permettrons de rallier le Thou.

St flour 

  Mais avant ça, nous avons encore de belles choses à voir. Le célèbre viaduc de Garabit qui date de 1854, et fait une longueur de 565m (merci wikipédia)

  Egalement les ruines du château de Ventadour, mais qui sont quand même de belles ruines.

Viaduc de garabit

Chateau de ventadour

  La journée se termine par l'arrivée à Egleton, et son aérodrome que nous connaissons bien maintenant pour nous y être posé l'année dernière lors de notre périple le long de la vallée de la Dordogne. C'est que les gars du Thou, ils ont pris l'habitude de voyager, avec leurs ULM...!

Egleton

Egleton2

 

  Comme toutes les bonnes choses ont une fin, le lendemain nous mettons le cap vers La Rochelle et avec le vent favorable qui nous accompagne, la vitesse de croisière ne descendra pas beaucoup en dessous des 140 km/h. Petite étape tout de même à Bataillou histoire de se dégourdir un peu les jambes et à notre arrivée au Thou les copains sont là pour nous attendre. Bien sympa de leur part....

 Nous sommes à peine posés que déjà les projets d'autres destinations nous viennent à l'esprit. La Bretagne, ou pourquoi pas l'Est de la France.... Tout ça est à suivre dans les News d'Aéro-focus

Trace

  _________________________________

Date de dernière mise à jour : 17/07/2022